L’histoire de l’Église ne peut pas être un argument pour quoi que ce soit : ce n’est pas parce que les chrétiens du passé ont fait quelque chose que cela est juste. Néanmoins, elle peut nous aider dans ce débat, voici pourquoi.

Parmi les premiers chrétiens, nous avons de nombreux témoignages de baptême d’enfants. Sur les catacombes, dans les écrits des pères de l’Église, sur des tombes d’enfants, etc. Réfléchissons deux secondes : comment cela se fait-il que les premiers disciples des apôtres et ceux qui les suivent aient baptisé les enfants ? Pourquoi étaient-ils unanimes à ce sujet si les apôtres n’ont pas institué cela ? Pourquoi disent-ils qu’ils ont hérité cette pratique des apôtres ?

Je vais donner ici quelques exemples pour ceux que cela intéresse. Pour ceux qui veulent une analyse plus complète du sujet, je vous renvoie au livre Infant Baptism in the First Four Centuries de J. Jeremias qui relève toutes les preuves que nous avons que le pédobaptême était pratiqué avant le IVème siècle.

Polycarpe, disciple de Jean, alors qu’il est exécuté dans ses vieilles années, à environ 86 ans, dit « j’ai été chrétien depuis 86 ans » à son exécuteur. Il a certainement été baptisé très tôt pour pouvoir dire cela.

Justin Martyr établit un parallèle entre baptême et circoncision dans son Dialogue avec le juif Tryphon.

Cyprien et un concile de 36 anciens réunis en Afrique du Nord ont rejeté ceux qui faisaient un parallèle si fort avec la circoncision qu’ils voulaient baptiser le 8èmejour. Ils ont déclaré d’un commun accord que dès la naissance le baptême peut être reçu. Autrement dit, ils étaient tous d’accord qu’il fallait baptiser les enfants et ils voyaient tous un parallèle entre baptême et circoncision, certains poussaient ce parallèle plus loin que la Parole et ont donc été corrigé par ces évêques.

Irénée de Lyon, qui a connu Polycarpe, dans son ouvrage principal, dit que Christ est devenu enfant et mentionne en passant le baptême des enfants comme quelque chose qui n’est pas débattu chez les chrétiens[1].

Origène témoigne aussi de l’existence du baptême des enfants comme quelque chose d’indiscuté et dit que l’Église a reçu cela des apôtres[2].

Augustin[3](354-430), Cyprien[4](200-258), Ambroise[5](337-397), Hippolyte[6](170-235) et Chrysostome[7](344-407) témoignent tous à l’unisson de la même réalité.

Je pourrai accumuler ainsi les preuves, les épitaphes de tombeaux d’enfants, etc. Comme le dit Jean Calvin[8]« L’idée répandue que le baptême des enfants a été instauré longtemps après les apôtres est une fiction. Car il n’y a pas d’historien ancien, depuis l’Église primitive, qui ne rende pas témoignage qu’en ce temps-là, le baptême des enfants était pratiqué. ».

Il existe un seul père qui est l’exception à ce sujet. Il s’agit de Tertullien. Mais il est vraiment l’exception qui confirme la règle car (1) sa formulation implique que le baptême d’enfants était courant à son époque, (2) il ne rejette pas le baptême d’enfants mais ne le recommande pas et (3) il le fait pour une raison mauvaise : il pense que le baptême ne lave que les péchés passés et donc qu’il faut attendre le plus tard possible pour laver le plus péchés possibles. Suivant à cette compréhension, certains se faisaient baptiser sur leur lit de mort !

Bref, il me semble hautement improbable que l’ensemble des premiers chrétiens se soient trompés à ce sujet. Ils connaissaient pour certains personnellement les apôtres, ils parlaient pour beaucoup la langue du Nouveau Testament et avaient un arrière-plan culturel parfois proche de celui du Nouveau Testament. Je trouve ça improbable que dans tout l’Empire romain les chrétiens se soient trompés à ce sujet.

[1]Irénée, Contre les Hérésies, II, XXII, 4

[2]Origène, Commentaire sur Romains, V, 9, Homélie sur Luc 4, Homélie sur Lévitique

[3]Augustin, Lettres166, 21 ; La Genèse au sens littéral, X, XXIII, 39

[4]Cyprien, Correspondance, lettre LXIV, 2

[5]Ambroise, Sur Abraham, II, XI, 84

[6]Hippolyte, La Tradition des Apôtres21 :16

[7]Chrysostome, Contre Julien, 1 :6 :21

[8]Jean Calvin, Institution de la Religion Chrétienne, IV, XVI, 8

Publicités

5 commentaires sur « Le pédobaptême : l’histoire de l’Église »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s