Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? – Partie 5

La méthode Scolastique Au fur et à mesure que la théologie réformée se développait, une attention croissante était accordée à la méthode. Pour faire de la théologie avec clarté, une certaine méthodologie a été utilisée pour donner de la cohérence au système réformé. Naturellement, il y a un éclectisme de méthode parmi les théologiens réformés. … Lire la suite de Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? – Partie 5

Publicités

Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? – Partie 4

Le contexte de la Scolastique La théologie réformée possédait beaucoup des centres d'éducation qui étaient chargés de former les théologiens. Comme le fait remarquer Muller, "le développement de l'orthodoxie scolastique réformée se trouve en grande partie dans la culture intellectuelle des académies et universités protestantes qui prospéraient alors"[1]. Dans ce contexte académique, nous trouvions un … Lire la suite de Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? – Partie 4

Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? – Partie 3

La période de la Scolastique Réformée La scolastique réformée se réfère à la période de l'orthodoxie des années 1560-1750. Au cours de cette période, nous avons : 1) Orthodoxie primitive (vers 1560-1620) ; 2) Haute orthodoxie (vers 1620-1700) ; et 3) Orthodoxie tardive (vers 1700-1750). Ces dates sont, bien sûr, donnée à titre indicatif, comme … Lire la suite de Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? – Partie 3

Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? – Partie 2

La scolastique Scholasticus (signifiant "érudit" dans la culture romaine), signifiait une "personne instruite" dans l'église médiévale. Mais le mot "scolastique" et ses apparentés prennent toutes sortes de sens à l'époque de la Réforme. Habituellement, le contexte aide à discerner l'intention de l'auteur lorsqu'il fait référence à un "scolastique". Souvent, les gens ont cru que le … Lire la suite de Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? – Partie 2

Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? (Mark Jones) – Partie 1

Cet article est traduit dans le cadre de notre partenariat avec The Calvinist International. Ce n'est que la partie 1, d'autres articles sont donc à suivre ! Un gros mot théologique Peu de mots dans les milieux chrétiens évoquent autant de malentendus que celui de "scolastique". Le "philosopherisme" aristotélicien rigide et rationaliste, aussi connu sous … Lire la suite de Qu’est-ce que la Scolastique Protestante ? (Mark Jones) – Partie 1

Le pédobaptême : l’unité de l’Église.

L’unité de l’Église locale et universelle est un sujet dont les épitres de Paul parlent souvent et qui était particulièrement cher à Jésus lui-même (Jean 17). Paul nous dit en quoi consiste cette unité : un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père (Éphésiens 4 :6,7). Le baptême est donc un … Lire la suite de Le pédobaptême : l’unité de l’Église.

« Les réformés ne peuvent pas s’appuyer sur l’histoire de l’Église pour défendre le pédobaptême »

J'avais prévu de poster tout d'abord les arguments en faveur du pédobaptême puis les réponses aux objections, mais puisque j'ai publié hier sur l'histoire de l'Église et le pédobaptême, je fais ici une exception. Au sujet de notre argument tiré de l’histoire de l’Église, les baptistes pourraient répondre qu’il est invalide car les pères baptisaient … Lire la suite de « Les réformés ne peuvent pas s’appuyer sur l’histoire de l’Église pour défendre le pédobaptême »

Le pédobaptême : l’histoire de l’Église

L’histoire de l’Église ne peut pas être un argument pour quoi que ce soit : ce n’est pas parce que les chrétiens du passé ont fait quelque chose que cela est juste. Néanmoins, elle peut nous aider dans ce débat, voici pourquoi. Parmi les premiers chrétiens, nous avons de nombreux témoignages de baptême d’enfants. Sur les … Lire la suite de Le pédobaptême : l’histoire de l’Église

Les meilleurs arguments contre la transsubstantiation

La transsubstantiation est en fait une question philosophique qui peut-être résumée simplement (pour celui qui connaît les termes de la philosophie d'Aristote) ainsi : Est-il possible qu'un accident (ici, de pain) subsiste sans sa substance ? Pierre Martyr Vermigli est le réformateur le plus érudit en philosophie d'Aristote. Il a écrit un traité entier sur … Lire la suite de Les meilleurs arguments contre la transsubstantiation

De quel droit les Réformateurs pouvaient-ils réformer l’Église ? – François Turretin (1623-87)

I. Parmi toutes les questions qui se réfèrent à l'appel des pasteurs, aucune n'est plus fréquemment agitée par les Romanistes ou plus conflictuelle que celle qui se rapporte à l'appel de nos réformateurs. Leur dessein est de les prouver coupables de schisme et de condamner la Réforme qu'ils ont inaugurée comme illégale et entamée sans … Lire la suite de De quel droit les Réformateurs pouvaient-ils réformer l’Église ? – François Turretin (1623-87)